Je suis consciente que la décision prise aujourd'hui par le Comité de concertation de limiter à nouveau plus drastiquement encore la vie sociale, culturelle, sportive et économique est difficile pour de nombreuses personnes et entrepreneurs.

C'est une décision extrêmement difficile car nous avons dû trouver un équilibre entre l'endiguement drastique du virus d'une part, et d'autre part nous avons également voulu prêter attention à la lutte contre la solitude et le besoin de contacts humains ainsi que la préservation de l'emploi et le souhait de garder les écoles ouvertes autant que possible. Mais le virus ne nous laisse pas d’autre choix aujourd'hui. L’augmentation des infections doit cesser et toutes les mesures précédentes ne semblent pas encore avoir suffisamment d'effet.

Trouver le bon équilibre est également important pour prendre des mesures claires afin qu'elles soient faciles à respecter.

Dans l'intérêt du secteur médical, dans l'intérêt de votre santé et de celle de vos proches et voisins, j'ai demandé à la police de surveiller de manière stricte le respect de ces mesures. Le nombre d'infections doit être réduit et de préférence rapidement. Et pour cela, nous comptons les uns sur les autres. Nous verbaliserons ceux qui ne veulent pas montrer cette solidarité.

Être strict est aussi une forme d'attention. Prenez soin de vous, prenez soin les uns des autres.